Aikido : description détaillée

Définition de l'Aikido
L'aïkido est un art martial japonais essentiellement défensif, fondé par Morihei Ueshiba entre 1930 et 1960. L'aïkido se compose, pour l'essentiel, de techniques de défense à mains nues utilisant la force de l'adversaire, ou plutôt son agressivité et sa volonté de nuire. Il est fondé sur la neutralisation de la force de l’adversaire par des mouvements de rotation et d’esquive et l’utilisation de clés aux articulations.

Articles techniques traitant de l'Aikido
Description détaillée
L'aïkido est un budo (art martial japonais) essentiellement défensif, fondé par Morihei Ueshiba au cours du XXe siècle, entre 1930 et 1960, mais basé sur des écoles d'arts martiaux bien plus anciennes (essentiellement le jujutsu de l'école Daïto ryu et l'escrime ou kenjutsu). Il est le résultat de la volonté de Maître Ueshiba de rendre l'étude des arts martiaux accessible au plus grand nombre, et « d'intégrer par le corps les énergies harmonieuses à l'œuvre dans l'univers ».

L'aïkido se compose, pour l'essentiel, de techniques de défense à mains nues utilisant la force de l'adversaire, ou plutôt son agressivité et sa volonté de nuire. Ces techniques visent non pas à vaincre l'adversaire, mais à réduire sa tentative d'agression à néant. L'aïkido peut être considéré comme la concrétisation du concept de légitime défense : une réaction proportionnée et immédiate à une agression.

En fait, dans l'esprit de l'aïkido, il n'y a pas de combat, puisque celui-ci se termine au moment même où il commence. Conformément à cette logique, il n'existe pas de compétition d'aïkido.

Le terme aïkido (aikidô en japonais) est composé de 3 kanji signifiant :
- Ai : L'harmonisation
- Ki : Esprit, énergie
- Dô : La voie Aïkido peut donc se traduire par « la voie de l'harmonie des énergies ».

L'aïkido est pratiqué par des femmes et des hommes de toutes tailles et âges. Le but de la pratique est de s'améliorer, de progresser (s'assouplir, se muscler...) dans la bonne humeur (Morihei Ueshiba insistait beaucoup sur ce point). Ne montrant que des techniques respectant le partenaire, il peut difficilement être utilisé tel quel en cas d'agression réelle à moins d'atteindre un haut niveau de maîtrise ; par ailleurs, pour des raisons pédagogiques, les mouvements sont montrés avec une grande amplitude, alors qu'en combat réel il vaut mieux avoir des mouvements courts (rapides et économisant l'énergie) — notez que les mouvements se raccourcissent spontanément avec la tension nerveuse (stress) de l'agression, ils raccourcissent également au fur et à mesure que l'on progresse. En revanche, l'aïkido permet de se préparer physiquement (souplesse, rapidité, musculature), mentalement (rester calme) et tactiquement (respecter la distance de sécurité, trouver l'ouverture, se placer, gérer plusieurs attaques simultanées).

Le premier Dôjô créé par Maître Ueshiba s'appelle l'Aïkikaï et se trouve à Tokyo, dans le quartier de Shinjuku. Morihei Ueshiba est fréquemment surnommé O senseï (littéralement « grand professeur ») par les pratiquants, en raison de la maîtrise qu'il avait des arts martiaux. Il y a plusieurs formes d'aikido aujourd'hui, comme il y a plusieurs formes de corps qui le pratiquent. La forme la plus répandue de l'aïkido doit beaucoup à Kisshomaru Ueshiba, le premier doshu (référent mondial pour la pratique) et fils du créateur. En effet, l'aïkido était essentiellement enseigné sous la forme d'une expérience, par la pratique. Cette manière d'enseigner, typique des écoles traditionnelles (ryu), était peu adaptée à la mentalité moderne et à la volonté de diffusion internationale. Kisshomaru fit donc un grand travail de « verbalisation », en mettant en place une nomenclature des techniques et en mettant en avant la transmission verbale en plus de la démonstration par l'exemple.


Liens externes à visiter
Concernant l'Aikido
Liste des clubs d'Aikido (215)
Agenda de l'Aikido (0)






Noomba est noté 8,9/10 selon 3834 avis -