Escalade : Aspects Techniques

Définition de l'Escalade
L’escalade est un sport consistant à monter sur des obstacles naturels ou artificiels. Lorsqu’il s’agit d’escalade de sommets montagneux, on parle d’alpinisme. L'escalade impose l'utilisation de cordes, de mousquetons et d'un baudrier. La cordée est assurée par le second, qui laisse filer doucement la corde au fur et à mesure de la progression de son leader.

Articles techniques traitant de l'Escalade
Aspects Techniques
• Monter en tête Le premier grimpeur escalade la paroi. À chaque point, il accroche une dégaine (deux mousquetons reliés par une sangle) et y fait passer sa corde. Le grimpeur procède ainsi jusqu’à arriver au relais. Il faut bien remarquer que lorsque le premier de cordée se retrouve au-dessus du dernier point accroché, la chute éventuelle est plus importante que s’il se trouve en dessous. En effet il tombera d’environ 2 fois la distance baudrier-point, plus l’élasticité de la corde. Arrivé au relais, le premier de cordée peut choisir de descendre immédiatement ou de faire monter le second grimpeur, obligatoire pour une voie de plusieurs longueurs. Dans le cas de la descente, la procédure est appelée « moulinette » : Le grimpeur doit faire passer la corde dans le relais pour pouvoir redescendre et récupérer ses dégaines. La personne se vache (s’assure au relais grâce à une corde et un mousqueton qu’il a déjà sur son baudrier), puis attache la corde à son baudrier (une deuxième fois pour assurer la corde), et détache le bout de la corde qui l’a assuré pendant l’ascension. La corde étant toujours attachée par le deuxième nœud, s’il la lâche, la corde ne tombera pas en bas de la paroi,elle sert également d’assurage, si le relais cede, et si le grimpeur a pris le soin de l' accrocher au pontet, et non pas au porte materiel, et que l' assureur reste vigilant. Il passe ensuite ce bout de corde dans le relais et refait le nœud à son baudrier pour s’assurer. Enfin, il détache le deuxième nœud et se dévache. Il peut maintenant redescendre la falaise pour permettre au(x) second(s) de monter. Au passage, il peut récuperer les dégaines. Pendant cette phase, la corde doit toujours rester accrochée au baudrier au moins par un nœud. Il ne faut jamais enlever une vache ou une dégaine tendue car c’est peut-être celle qui vous assure réellement ! • Monter en second Dès que celui qui monte en tête atteint le relais, il s'y « vache ». Il assure d’en haut celui qui monte en second. La corde peut être plus ou moins tendue selon le souhait du second. Au fur et à mesure de sa progression, le second récupère les dégaines qu’a posées le premier pour assurer sa progression. Arrivé au relais, le second peut alors enchainer sur la longueur suivante, qu’il gravira alors en premier (progression en réversible). Il peut aussi rester au relais pour assurer son compagnon. Cette deuxième solution, qui s’impose quand le 2nd n’est pas assez expérimenté pour gérer une longueur en tête, présente l’inconvénient de nombreuses manœuvres au relais : ravaler la corde, rendre les dégaines au premier, gestion des 'vaches'. Tout cela prend du temps et peut être rhédibitoire pour les plus longues voies. • Monter en moulinette Cette fois-ci la corde passe par le relais en haut de la voie. La personne est constamment assurée, la corde légèrement tendue. C’est une bonne façon de débuter l’escalade en limitant la crainte de la chute. L’assureur est au pied de la voie. On ne peut ainsi parcourir que des voies d’une longueur.


Liens externes à visiter
Concernant l'Escalade
Liste des clubs d'Escalade (126)
Agenda de l'Escalade (0)






Noomba est noté 8,9/10 selon 3834 avis -