Karaté : description détaillée

Définition du Karaté
Art martial d'autodéfense se pratiquant à mains nus. En karaté traditionnel les coups ne sont pas porté sur l'adversaire. Le karatéka attaque certains points vulnérables du corps humain situés sur la partie supérieur du corps. Les coups sont frappés avec le poing et le pied, et s'accompagnent du kiaï afin de libérer l'energie. Les combats durent 3 minutes et se déroulent sur tatami. Il existe cinq catégories de poids et plusieurs styles de karaté.

Articles techniques traitant du Karaté
Description détaillée
Le Karate dô est un art martial japonais. En japonais le kanji « kara » signifie le vide et plus précisément la vacuité au sens bouddhique du terme, « te » est la main ainsi que la technique que l’on réalise avec la main et enfin « dô » qui signifie la voie ou le chemin dans le sens d’un cheminement d’approfondissement de la qualité humaine. On traduit litteralement par « La voie de la main vide ». Le karaté est basé sur des techniques de percussion utilisant l’ensemble des armes naturelles du corps (doigts, mains ouvertes et fermées,avants bras, pieds,tibias ,coudes, genoux, tête, épaules...)en vue de bloquer les attaques adverses et ou d’attaquer. Les techniques regroupent des parades, des esquives, des balayages, des projections et de clés. Des nuances de contenus techniques sont relativement marquées en fonction du style Pour aquérir la maîtrise de ces techniques en combat, l’enseignement comporte trois domaines d’étude complémentaires : le kihon, les katas et le kumite. Le kihon consiste à répéter dans le vide en l’absence de confrontation des techniques et postures de façon statique ou dynamique. Le kata est un enchaînement codifié et stéréotypé de techniques ayant pour but la formation du corps et l’acquisition d’automatismes, la transmission de stratégies. Le kata déborde l’aspect purement technique en permettant au pratiquant, par de très nombreuses répétitions, de tendre vers la perfection du geste et surtout de faire l’experience de l’esprit juste au sens zen du terme. Le dernier domaine est le kumite ou combat. Littéralement cela signifie « mélanger les mains ». Cette notion de kumite peut prendre de multiples formes en karaté de la plus codifiée à la forme la plus libre. Le combat peut être pré définit (kihon-kumité), fixé à un nombre d’attaque précis (ippon kumité, sambon kumité...), dit souple (ju kumité), sans contact (kundé kumité) ou libre (jyu kumité). Les origines de l’art Le karaté a été créé par des paysans sur l’île d’Okinawa pour réagir à l’interdiction pour les Japonais de porter et de posséder des armes. Ainsi, les Okinawaiens utilisèrent leurs mains en guise d’armes. En parallèle du karaté s’est développé le Kobudo. La racine du karaté provient de Chine. Ceci est dû aux nombreux échanges entre Okinawa et le continent. De nombreux habitants de l’île sont partis étudier un art puis, de retour, l’ont adapté. Deux grands courants sont apparus. Du fait que la pratique de cet art était interdite par l’occupant japonais, les cours avaient lieu en secret, de nuit dans des jardins fermés. C’est Maître Funakoshi qui introduisit le karaté sur l’archipel nippon en réalisant une démonstration devant l’empereur du Japon. Il est considéré aujourd’hui comme le père du karaté moderne.


Liens externes à visiter
Concernant le Karaté
Liste des clubs de Karaté (298)
Agenda du Karaté (1)






Noomba est noté 8,9/10 selon 3834 avis -